Accueil > Les problématiques du thermicien > La ventilation et l’étanchéité à l’air

La ventilation et l’étanchéité à l’air

  • Il est préconisé par l’ADEME la chose suivante :
    « On peut assurer une bonne aération sans gaspiller trop de chaleur en ouvrant ses fenêtres, radiateurs fermés, pendant cinq à dix minutes par jour ».
  • La ventilation est essentielle pour une bonne qualité de l’air à l’intérieur du bâtiment. Il s’agit pourtant là d’une pratique de moins en moins adoptée par la majorité d’entre nous. Et nous remarquons que de plus en plus de pathologies liées à des problèmes d’humidité font leur apparition dans les logements. Les ouvertures de fenêtres se font rares, les entrées d’air sont calfeutrées (pour éviter les courants d’air frais), etc.... À ces logements, il est essentiel d’installer un système de ventilation mécanique.
  • La plupart des logements anciens sont épargnés grâce à leur défaut d’étanchéité à l’air qui représente une part importante de la consommation de chauffage du logement. Certaines campagnes de mesures réalisées lors de nos différents audits ont montré que le débit d’air lié aux défauts d’étanchéité étaient 3 à 4 fois plus important que les débits sanitaires réglementaires indiqués dans l’arrêté de 1982. Maîtriser l’étanchéité contribue donc à économiser de l’énergie.
  • Nous avons souvent eu affaire à la remarque suivante :
    « Pourquoi demande-t-on de calfeutrer nos fuites alors qu’en parallèle il faut faire des trous dans les fenêtres (entrées d’air) ? »
  • Remarque logique qui rappelle le fait que nous bouchons des « trous » d’un côté pour en creuser d’autres ailleurs. Pour autant, il ne faut pas croire que les entrées soient des « trous » aussi importants que ceux liés aux défauts d’étanchéité. Bien au contraire. Nous rappelons que les défauts d’étanchéité agissent comme de l’air parasite au bon fonctionnement du renouvellement d’air, contrairement aux entrées d’air qui permettent de réguler le débit nécessaire au renouvellement d’air. Il s’agit là de maîtriser un débit d’air suffisant.
  • Bien sûr, il est important de pratiquer l’ouverture des fenêtres lorsque l’on habite un logement ancien. Cependant, en terme d’efficacité énergétique, ceci ne pourra pas remplacer un renouvellement d’air effectué avec une V.M.C (Ventilation Mécanique Contrôlée), même avec la consommation d’un ventilateur en plus.